top of page
Top.png

Manifesto

Vector 8.png
Intro

1. Intro

Les changements climatiques font l’objet d’une véritable prise de conscience, d’autant plus depuis que leurs effets se marquent dans nos vies, même en Belgique (sécheresses, inondations, tempêtes, …). Une adaptation de nos pratiques est indispensable, et nécessite de nouvelles orientations prises et portées par nos responsables politiques.

Nos ressources naturelles doivent être mieux utilisées, en fonction des caractéristiques du territoire et de ses potentialités et contraintes.

La solution de Diodi de gestion durable des terres agricoles apporte une réponse aux enjeux agricoles, énergétiques, forestiers et de la biodiversité tout en préparant l'agriculteur pour la nouvelle PAC et le Green Deal. Nous démontrons que les sources de production d’énergie renouvelable sont compatibles avec l’activité agricole. La solution est gagnante pour la biodiversité et pour l’ensemble des partenaires.

Le saviez-vous ?

L’énergie solaire produite sur 1 hectare :

  • Économise d’éviter l’émission de 370 tonnes de CO2 par an en comparaison à la production d’électricité via une centrale au gaz ;

  • Produit la même quantité d’énergie que 100 hectares de culture pour biocarburants (sans consommer d’eau ni de produits phytosanitaires).

Le saviez-vous?

Ces frais supplémentaires se répercutent sur le prix de l’électricité payée par le consommateur. Finalement, la production sur les toits est destinée à une consommation locale, mais n’est généralement pas suffisante pour les besoins des entreprises et voitures électriques.

  • Les frais d’installation et de raccordement au réseau sont plus élevés ;

  • Les panneaux en toiture ne peuvent être orientés de façon optimale vers le soleil que dans certains cas ;

  • La surface disponible en toiture est réduite. 

Il existe une grande différence entre les types d’installations photovoltaïques. Par example, le coût d’une installation sur toiture est jusqu’à 2 fois plus élevé que celui d’un système au sol : 

Enjeux

2. Les enjeux de la gestion durable des terres

2.1 Les enjeux agricoles

L’agriculture est aujourd’hui confrontée à de multiples enjeux, synthétisés dans les 9 objectifs clés de la nouvelle Politique Agricole Commune (PAC). La solution de Diodi contribue à 7 des 9 objectifs.

Background.png

Le revenu agricole est volatil et peu prévisible

Le revenu des agriculteurs dépend des conditions climatiques, de l’évolution des exigences légales et environnementales, de la demande du consommateur, de la concurrence et des prix du marché. 

L'ajout de l'énergie solaire aux activités agricoles représente un revenu supplémentaire pour l'agriculteur, ce qui stabilise considérablement ses revenus et permet une vision à long terme de son exploitation agricole.

La continuité et autonomie de l’activité agricole

Seul un agriculteur sur cinq peut compter sur un successeur, et la proportion de jeunes (< 35 ans) dans le métier n’est que de 6% en Belgique.

Diodi apporte de nouvelles perspectives attractives pour pour la prochaine génération et les accompagne vers une agriculture en lien avec les valeurs actuelles de notre société.

Les incidences du changement climatique

Les périodes de canicule et de sécheresse, ou de pluies intenses, ont un impact sur la productivité et donc la compétitivité agricole, incitant à une exploitation de plus en plus intensive afin de compenser les pertes occasionnées.

Les revenus engendrés par la production d’énergie solaire offrent une solution pour contrer la précarité de l’agriculture face au changement climatique.

Impact environnemental 

Le secteur agricole fait partie des secteurs émetteurs de CO2. L’utilisation des terres représente 12 % des émissions de gaz à effet de serre en UE et les pratiques agricoles intensives sont la première cause des émissions agricoles. Le déséquilibre entre la consommation et la régénération des ressources du sol entraîne une perte de nutriments et donc une augmentation du recours aux engrais. Ces pratiques compromettent dramatiquement la biodiversité des terres agricoles.

Tout en régénérant les sols, la solution de Diodi agit positivement de 3 manières sur le cycle du carbone

Effet carbone est triple

  • Les terres sous et entre les panneaux solaires stockent plus de carbone, contrairement à la culture traditionnelle ;

  • Les terres sont moins travaillées avec les machines émettrices de CO2 ;

  • L’électricité produite au moyen de panneaux solaires est décarbonée.

2.2 Les enjeux énergétiques

Les défis liés à l’énergie sont énormes :

  • La température et la concentration en CO2 atmosphérique atteignent sans cesse de nouveaux records ;

  • Les actuels objectifs 2030 du pacte énergétique interfédéral, inclus dans le plan national énergie-climat, imposent une part de 40 % d’électricité renouvelable ;

  • La Belgique produit aujourd’hui 18 % d’énergie d’origine renouvelable, 6 % est de production solaire ;

  • La demande en électricité ne cesse d’augmenter. Les voitures électriques représentent par exemple un nouveau grand consommateur (en moyenne 0,2 kWh/km) ;

  • La sortie du nucléaire est prévue en 2025, alors que les centrales produisent plus de 50 % de nos besoins en électricité ;

  • En d’autres termes, la production d’électricité verte doit plus que doubler sur les dix prochaines années. Nous devons donc adopter des nouvelles solutions pour produire de l'énergie sans CO2 ;

Le photovoltaïque au sol, une solution d’avenir.

Les technologies renouvelables telles que l’éolien et le photovoltaïque solaire peuvent rivaliser avec les technologies traditionnelles en termes de coûts. Pour le solaire, trois options peuvent être comparées :

  • Les panneaux sur les toits des bâtiments (privés ou industriels), qui offrent une production limitée à coût élevé ;

  • Les panneaux au sol le long des axes structurants dont la production est moyenne mais offrant une fonction unique ;

  • Les panneaux au sol intégrés dans les zones agricoles, qui, tout en offrant une production énergétique de grande ampleur, ont un coût plus faible que les autres options solaires. Ils ouvrent la voie à une utilisation multifonctionnelle des terres :

    • Activité agricole: Fourrage, pâturage et refuge pour la biodiversité ;​

    • Production d’électricité renouvelable ;

    • Stabilisation et augmentation des revenus agricoles ;

    • Intégration d’éléments agroécologiques (haies, bandes fleuries, agroforesterie) ;

    • Puits de carbone et tampons d’érosion ;

    • Sol propice à toute utilisation agricole après l’enlèvement des panneaux solaires.

Biodiversité

3. Biodiversité

Enjeux

La biodiversité, tant animale que végétale ou microbienne, est crucial pour le maintien de notre environnement qui nous fournit tous les éléments nécessaires à la vie. Cependant, elle s’appauvrit et des espèces disparaissent chaque jour. C’est pourquoi, pour répondre aux engagements mondiaux et européens, la stratégie belge recommande, entre autres, de protéger et restaurer la biodiversité par le biais de zones protégées et des zones d'infrastructures vertes. La biodiversité soutient les services écosystémiques associés (par exemple la sécurité alimentaire, la santé humaine, la fourniture d’air pur et d’eau potable, …) par le biais de zones protégées et d’infrastructures vertes.

Notre solution

Ces défis sont pris en compte dans chaque projet Diodi, en collaboration avec des experts en biodiversité. Un projet Diodi est spécifiquement conçu pour créer une biodiversité intégrée. Chaque projet introduira des zones dédiées uniquement pour la biodiversité et des zones d’utilisation multifonctionnelles. Ces zones représentent une addition de l’habitat locale pour la faune et la flore.  En plus, un projet Diodi introduit des éléments typiques de l’agroécologie dans le paysage, ce qui développe la biodiversité et intègre le projet dans le paysage ; des haies (conformément au projet de la Ministre Tellier - Yes We Plant) des parcelles fleuries à haute diversité, un verger, l’agroforesterie et des ruches. Tout ceci dans une relation directe avec les besoins de la nature qui entoure le projet.

Bio.png

Contribution à la Stratégie de la Biodiversité 2030

  • Création de zones refuges et de corridors essentiels à la migration des espèces ;

  • C'éation de micro-habitats diversifiés par la mise en place de prairies semi-ombragées et peu perturbées dans les zones multifonctionnelles à panneaux solaires ;

  • Les ligneux choisis favoriseront le développement des espèces pollinisatrices.

 

Ces aménagements sont complémentaires dans leurs fonctions écologiques, mais aussi dans la diversité des services écosystémiques créés.

 

  • Établir des caractéristiques paysagères riches en biodiversité sur les terres agricoles ;

  • Promouvoir l'adoption de pratiques agro-écologiques ;

  • Inverser le déclin des pollinisateurs ;

  • Réduire de 50 % l'utilisation des pesticides ;

  • Restaurer les écosystèmes dégradés.

Atouts pour la Biodiversité

Atouts Economiques

4. Les atouts économiques

Pour les entreprises locales

Grâce aux conventions de Power Purchase Agreement (PPA), les entreprises et entités publiques peuvent acheter de l’électricité 100% verte et locale, sans nécessiter de connexion physique au projet. Le prix de cette électricité, issue d’un projet qui promeut la biodiversité locale, est avantageux et ne fluctue pas.

Pour les acteurs locaux

Le concept offre des opportunités d’implication aux acteurs locaux pour les travaux d’entretien et de maintenance divers tels que : panneaux, haies, mesures de biodiversité, fourrage, pâturage par les moutons, commercialisation des produits agricoles.

Pour les riverains

La faisabilité est encore en cours d'analyse, mais les riverains pourraient

  • Investir via un financement participatif dans un projet durable apportant un rendement aussi intéressant que stable ;

  • Acheter l’énergie verte produite par les projets Diodi.

Pour la profession

Un projet Diodi est une nouvelle agriculture hybride, transsectorielle et multifonctionnelle, favorisant la rentabilité, la durabilité et la compétitivité de l’activité agricole. Les projets Diodi sont est attractifs pour la nouvelle génération d'agriculteurs puisqu’ils les préparent pour les défis futurs, augmentent et stabilisent leurs bénéfices et leur apportent une vision claire à long terme, favorisant la succession.

Pour l’agriculteur propriétaire

Ce concept novateur génère un revenu complémentaire et attractif à long terme pour l’agriculteur propriétaire qui lui permet de poursuivre son activité agricole et de préserver la valeur de son actif. Le concept renforce l'autonomie de l'agriculteur. Le photovoltaïque étant une technologie mature, économique et fiable et le soleil brillant en moyenne un même nombre d’heures chaque année, ce revenu complémentaire peut être qualifié de stable et garanti. Pour financer le projet, les agriculteurs propriétaires peuvent co-investir.

Incendences Environnementales

5. Panneaux solaires: Incidences environnementales

Recyclage

  • Après 30 ans, les panneaux sont enlevés, recyclés et aucune trace ne subsite sur les terrains ;

  • Actuellement, 93,5% des matériaux des panneaux solaires sont recyclés. Ce pourcentage augmente avec le temps.

Incidences paysagères

  • En vue de limiter l’impact paysager, des éléments agroécologiques comme des haies avec feuillage persistant entourent les projets. Des zones d’agroforesterie peuvent être ajoutées afin de créer un écran de verdure ;

  • Les panneaux photovoltaïques posés sont couverts par un revêtement anti-réfléchissant et en verre texturé.

Incidences sur le sol et l’érosion

  • Les panneaux solaires n’ont aucun impact négatif sur sol :

    • Fixation simple sans béton​ ;

    • Aucun fluide n’est susceptible de polluer le sol ;

    • Leur enlèvement ne laissera aucun résidu.

  • L’absence de labourage entre et sous les panneaux contribue à structurer le sol et forme des tampons contre l’érosion ;

  • Les fourrages et zones de biodiversité entre et sous les panneaux restaurent l'équilibre naturel des sols ;

  • Aucune modification du relief du sol n’est nécessaire pour l’installation des panneaux : l’orientation face au soleil est adaptable en fonction de la déclivité du sol.​​ ;

  • Sol propice à d'autres formes d'agriculture après l’enlèvement des panneaux solaires.

Incidences sonores

  • Les panneaux n'émettent pas de bruit ;

  • Les onduleurs émettent un bruit diurne uniquement dont le niveau sonore équivaut à une conversation à voix normale ;

  • Les onduleurs seront installés dans des cabines électriques insonorisées, ce qui réduira le bruit ;

  • Le seul bruit résiduel sera donc celui des ventilateurs de refroidissement des cabines électriques par temps chaud ;

  • Le bruit généré sera atténué par les bruits ambiants ;

  • Ces incidences sonores ne sont que diurnes.

Incidences sur l’utilisation de l’eau

  • L’ombre générée par les haies et les panneaux élèvera le taux d’humidité des terres. En ralentissant le phénomène d’évapo(transpi)ration, les économies en eau et en irrigation seront substantielles ;

  • La perméabilité accrue du sol sur contribuera à l’infiltration de l’eau dans la nappe aquifère (mesure contre les ruissellements générant érosion et inondations) ;

  • Comme sur un toit, l’eau de pluie qui tombe sur les panneaux solaires peut être collectée et utilisée pour l’irrigation.

Incidences sur la qualité de l'air

  • Les systèmes photovoltaïques n’ont aucun impact sur la qualité de l’air ;

  • L’installation n’émet ni produits chimiques, ni gaz, ni de rayonnements nocifs ;

  • Les éléments ligneux rajoutés contribuent à l’amélioration générale de la qualité de l’air.

bottom of page